Inblog, instagram

Retoucher ses photos avec Lightroom

J’ai toujours voulu partager sur Instagram l’envers du décor de mes photos. C’est intéressant de voir comment une personne réfléchie et réalise une photo. Comment elle trouve un lieu, comment elle choisit une pose ou encore comment elle retouche une photo.

Suite à une story que j’ai faite vous m’aviez demandé de vous parler de Lightroom et de son fonctionnement. C’est un logiciel que je maîtrise assez peu sur ordinateur; Je n’utilise qu’un cinquième de ses capacités. Par contre, c’est mon application téléphone favorite pour la retouche.

Je vais vous éviter toute la partie « bla bla » sur le logiciel, vous dire par qui il a été créé, etc… mais je me dois de vous informer quand même que la version PC de Lightroom est payante ! (et non la mobile, un gros plus pour l’application). Cet article sera donc consacré uniquement à l’application mobile, et plus tard peut-être que j’en ferai un autre pour la version ordinateur.

 

1. Importer des photos

Je ne vais pas vous montrer comment télécharger Lightroom, je pense que ce n’est pas très compliqué. L’application est disponible sur tous les App Stores.

Une fois ouverte, l’application propose différents dossiers. Celui qui nous intéresse est « Toutes les photos« . Vous avez la possibilité d’importer vos photos ou d’en prendre directement avec la caméra. Pour ma part, je préfère séparer la prise de photo de l’application. J’ai l’impression que la caméra ouverte par Lightroom est de moins bonne qualité (mais ce n’est que mon avis). J’importe ensuite les photos sur l’application en cliquant sur le bouton bleu, en bas à droite. J’ajoute les photos depuis La Pellicule et non depuis Fichiers. Soit vous importez les photos une à une, ou sinon en cliquant sur les trois petits points en haut à droite, puis « Mode de sélection » vous pouvez les importer par groupe.

Les photos vont apparaître comme sur la galerie de votre téléphone. En cliquant sur la photo, un bandeau va s’afficher proposant plusieurs options de réglages. Le meilleur conseil que je vais pouvoir vous donner dans cet article sera de tester un peu tout, n’ayez pas peur le retour en arrière existe, et c’est the best way to learn something!

2. Les réglages Lightroom

L’avantage d’utiliser une application retouche photo telle que Lightroom c’est qu’elle est hyper complète. Vous pouvez accéder aux réglages de la luminosité, du contraste, des tons clairs/ foncés mais aussi aux courbes colorimétriques de vos photos. Chaque réglage a son intérêt même si il n’est pas toujours visible.

La Lumière :

Dans cette partie se trouve tous les réglages liés à … la lumière, oui bien vu haha. Je parle d’exposition (qui est différent de Luminosité attention), de contraste, hautes lumières, etc…

Vous aller pouvoir obtenir plus ou moins de blanc et plus ou moins de noir selon comment vous faites les réglages. Petit exemple : si vous réglez le curseur de l’exposition vers la droite la photo sera plus claire/blanche et à l’inverse si vous réglez le curseur vers la gauche la photo sera plus sombre/noire. Il en est de même pour tous les autres, à l’exception du contraste. Pour avoir plus de noir sur votre photo il faut déplacer le curseur vers la droite et non vers la gauche.

La Couleur :

Je trouve que la couleur est la modification la plus forte sur une photo, vous me direz surement que c’est normal. Pendant longtemps je n’ai pas voulu toucher à la couleur parce que je trouvais que ça rendait la photo fausse. Au fur et à mesure des tutoriels que je regardais j’ai appris à nuancer mes modifications.

Température :

Ce curseur va modifier la tonalité de votre photo. Plus bleu si le curseur est à gauche et plus jaune si le curseur est à droite. N’allez pas trop dans les extrémités ou sinon votre photo va finir saturé en bleu ou en jaune.

Teinte :

Comme le précédent, ce curseur va changer la tonalité de la photo. Cette fois en rajoutant du vert ou du rose (magenta). Je n’utilise pas vraiment ce réglage, je le trouve trop « dur ».

Vibrance et Saturation :

Ces deux réglages sont assez similaires. Ils vont faire ressortir les couleurs de vos photos. Un peu comme le filtre Chrome de l’appareil photo. Le bleu et le rouge sont souvent très (trop) marqué.

La différence est que la vibrance va jouer sur la luminosité d’une couleur alors que la saturation va jouer sur … la saturation (j’espère que je suis assez clair).

Mélange :

Trouvable au-dessus de température à droite, cet outil va permet de régler une à une, chaque couleur (rouge, orange, jaune, vert, cyan, bleu, violet et magenta). Il vous propose trois réglages : teinte, saturation et luminance. J’adore cet outil de Lightroom, il est très précis est permet d’ajuster le filtre si un détail vous dérange d’une photo à l’autre.

Si je peux vous donner un petit conseil, éviter de toucher la teinte du orange. Elle va directement changer votre couleur de peau et vous allez finir rouge ou jaune 😅

Courbes des tonalités :

Dernier réglage qui permet de toucher aux couleurs. C’est l’un des plus compliqués d’après moi, et je ne m’y connais pas encore assez pour me permettre de tout vous expliquer, je risquerais de vous induire en erreur. J’ai trouvé cette capture d’écran qui vous résume plutôt bien à quoi correspond chaque ligne verticale. Ce schéma est valable aussi pour les courbes de couleur.

Pour la courbe rouge, plus vous monter la courbe plus les tons seront rouges et plus vous baissez la courbe plus les tons seront bleus.

Pour la courbe bleu, c’est le même principe. Vers le haut, ça vire au bleu et à l’inverse, vers le bas, au jaune.

Pour la courbe verte, si vous mettez la courbe vers le haut, ce sera des tons verts et vers le bas, des tons roses.

En fait, plus vous montez la courbe plus vous ajouter de la couleur (rouge, bleu ou vert) et plus vous la baissez plus vous diminuer la couleur et c’est donc sa couleur complémentaire qui prend le dessus. Histoire de cercle chromatique haha !

Le Détail :

Dernier onglet indispensable à la retouche photo, le détail. Il est nécessaire de rajouter de la netteté à une photo si son but est d’être posté sur les réseaux sociaux. Vous vous demandez peut-être pourquoi ? Tout simplement parce que la qualité va être réduite lors de la mise en ligne. Pour que celle-ci soit moins lourde elle va être compressé et va perdre en qualité. Rajouter de la netteté ne va pas lui permettre de garder cette qualité, mais au moins de laisser les détails importants plus définis.

Encore une fois, il y a plusieurs réglages possibles pour ajouter de la netteté. Evidemment, le curseur netteté, mais aussi détail qui va définir chaque ligne de la photo. Je trouve personnellement l’effet détail est très grossier, je vous déconseille de trop l’augmenter au risque de faire l’effet netteté des Skyblogs 2013/2014. Netteté est plus léger, il est donc plus facile à modérer.

 

3. Comment j’ai choisi mes retouches photos

Chaque blogueur, instagrameur ou photographe a développé une retouche qui lui est propre, un style par lequel on l’identifie (= son preset).

J’ai regardé de nombreux tutoriels sur Youtube à propos de la modification des courbes couleur parce que ça c’est vraiment barbare quand on ne s’y connait pas. J’avais mes propres inspirations évidemment : jacie marie smith, aspyn ovard et marla catherine (des youtubeuses américaines). Je récupérais leur photo « avant » et j’essayais de refaire leur preset pour arriver à leur « après ».

J’ai toujours eu une préférence pour les couleurs chaudes (rouge, orange, jaune) plutôt que pour les couleurs froides (bleu, violet, vert). De même que je préfère quand les couleurs sont légèrement désaturées. Et enfin, un détail que je rajoute sur toutes mes photos c’est le bruit – le grain -, ça donne ce ptit côté Vintage que j’adore. Faites un bon gros mélange de tout ça et ça vous donne le filtre de @Koeffie ! En réalité, c’est un peu plus que ça.

L’article de la photographe Laura Shoe m’a aidé à y voir un peu plus clair : son post, ainsi que la vidéo Tuto#13 de Déclic Numérique : Courbes des tonalités.

 

J’ai donc maintenant un filtre qui me convient. Il m’a fallu du temps et de la patience pour y arriver, mais le résultat final est top. Mon filtre s’adapte à tous les types de photo et ça n’a pas été de tout repos haha.

J’ai fait il y a un an environ une vidéo pour vous montrer les BTS de mes sessions photos et à la fin je vous en montre un peu plus sur mon filtre/preset. Je vous invite à la regarder. Sinon si jamais il vous intéresse je l’ai mis en vente avec un filtre black& white. C’est pour ça que je ne peux pas vous montrer tous les réglages en détail (oupsi 🤭)

 

Plusieurs avant/ après avec le preset « koeffie » de mon pack Macchiato. Il s’adapte très facilement que ce soit pour un selfie, un ootd ou même un payasage.

Plusieurs avant/ après avec le preset « black& white » de mon pack Macchiato qui donne un effet vintage, que j’adore, à n’importe quelle photo. Ce filtre est surtout adapté pour les paysages, plus que pour les selfies.

 

Installer un filtre :

J’aimerais finir par vous expliquer comment installer un preset sur l’application Lightroom. Un preset est fichier .dng qui contient tous les réglages que vous avez faits sur une photo. Pour commencer, vous devrez transférer le fichier de votre ordinateur à votre téléphone, ça fonctionnement très facilement avec AirDrop, personnellement j’utilise Dropbox.

C’est tout à fait normal si l’image s’affiche complètement noire ou blanche dans votre galerie photo. Il ne faut pas s’inquiéter !

Maintenant, il faut ouvrir Lightroom mobile, créez un nouveau dossier « Presets » et cliquez sur les trois petits points en haut à droite puis faites « Ajouter des photos« , « Depuis la Pellicule« . Ajouter l’image et c’est déjà finit… C’est possible que le fichier .dng mette un peu de temps avant d’apparaître dans le dossier.

Pour copier les réglages c’est encore plus facile, cliquer sur le fichier .dng puis à nouveau sur les trois petits points et il ne vous reste plus qu’à « copier les paramètres« .

Aller ensuite sur la photo que vous voulez modifier et faites « coller les paramètres« . Voilà, c’est terminé !!

 

• • •

 

Si jamais vous appréciez regarder les behind the scene comme moi, je vous recommande à 10000% le compte Instagram de Paige (@paigearminta) qui montre sur chaque post la photo et comment elle l’a prit.

J’espère que cet article aura pu vous aider à comprendre comment fonctionne Lightroom et comment je retouche mes photos. Si mon filtre vous intéresse, vous pouvez le retrouver sur mon shop.

Dites-moi si vous utilisiez ce logiciel ou avec quoi vous retouchez vos photos, ça m’intéresse !

A très bientôt les gars.

x, Koeffie ♡

0

You may also like

Leave a Reply