Invoyage

3 jours à Santorin, que faire ?

Après mon article sur Athènes, j’ai pensé qu’il serait sûrement judicieux d’écrire le même pour Santorin. Santorin étant quand même l’île des Cyclades la plus visitée de Grèce, pas très loin devant Mykonos. Accessible par avion, le plus souvent il faut prendre le bateau depuis le port d’Athènes (la Pirée). Comptez sept bonnes heures de trajet soyez préparés c’est long

À savoir, Santorin est une petite île, rejoindre le nord (Oia) depuis le sud (Kamari/Perissa) peut se faire en moins de 2h, en bus, donc imaginez le temps en voiture. Presque rien !

Bon, maintenant rentrons dans le vif du sujet. Que faire à Santorin ?

 

1. Visiter Fira et Oia :

Il s’agit des deux plus grandes villes de l’île. Vous les connaissez sûrement déjà grâce aux réseaux sociaux. Fira est la capitale, le point central de l’île. Oia est plutôt le lieu du tourisme de luxe par excellence. N’espérez pas trouver un menu en dessous de 40€, c’est impossible… mon copain a payé 22€ pour un simple plat de pâtes.

Il y a bien plus de boutiques souvenirs et de restaurants à Fira (Oia vous trouverez les maisons de luxe Chanel, Dior, Prada). Les prix y sont plus accessibles et tous les départs de bus se font de Fira, c’est le stop idéal entre deux destinations.

J’ai vraiment eu l’impression d’être à Santorin en étant à Fira, alors que j’ai eu une sensation totalement différente en étant à Oia. Comme si Oia était un monde à part, hors de l’île.

Elles se ressemblent beaucoup par l’architecture, mais sont pourtant tellement différentes. Une jolie randonnée permet d’aller d’une ville à l’autre. Je vous en parle dans un précédent article, ici.

À Fira on visite, alors qu’à Oia on profite. On profite du magnifique coucher de soleil, de ces hôtels privés à tomber par terre et des terrasses de restaurants toutes plus incroyables les unes que les autres.

Là bas, toutes les petites boutiques souvenirs sont prises d’assaut, tout comme les meilleurs spots pour admirer le coucher de soleil.

J’ai eu un coup de coeur immense pour ces petites villes. Si je peux vous donnez un conseil : visitez Fira la journée et Oia la soirée/ la nuit. Voici quelques restaurants que j’ai pu tester et qui valent le détour :

Fanari (Oia)

Superbe restaurant, cuisine méditerranéenne. Si vous réservez à l’avance vous pourrez profiter d’une vue in-cro-yable sur la mer et le coucher du soleil. Attention, il faudra être prêt à payer le prix. J’ai eu ma salade à 19€! Mais si vous voulez vous faire plaisir et profitez à 1000% d’Oia, c’est THE place to be à 19h30 !!

Elinikon (Oia)

Notre magnifique découverte (dommage que nous l’ayons connu le dernier jour). C’est un restaurant de spécialités grecques abordables. Vue imprenable garantie ! Réservez un peu à l’avance et vous aurez une vue de premier choix. Les plats sont en plus délicieux.

Pelekanos (Oia)

Je peux dire que ce fût notre tout premier restaurant à Oia, ou plutôt notre tout premier goûter. Après 7h de bateau et 1h de bus, nous nous sommes posés avec mon chéri dans ce sublime petit restaurant pour prendre une part de gâteau. Nous y avons mis le prix, mais comme premier spot, nous avons vu pire. Vue mer de folie (il faut arriver au bon moment, quand une table se libère). Les pâtisseries sont bien copieuses et tellement bonnes ! Je pense à mon gâteau au citron, je n’ai qu’une envie, en remanger à nouveau.

Volkan on the Rocks (Fira)

Petit restaurant italien/grecque avec une vue à couper le souffle sur la ville de Fira. Je vous en parle aussi dans mon précédent article. Des plats et desserts pas trop chers et juste excellents. Hyper originaux ! Je vous le recommande fortement, mais ne soyez pas trop pressés parce que les serveurs ne sont pas très rapides.

 

2. Profiter de la mer à Kamari :

Kamari… Kamari, qu’est-ce que j’ai aimé cet endroit. Pas forcément pour l’architecture qu’il y a, mais plutôt pour son calme. Nous avons passé nos deux derniers jours à Kamari et ce fût d’un reposant indescriptible. Beaucoup moins connu que les autres, cette petite ville du sud attire, de ce fait, moins de touristes. C’est bien plus simple pour circuler dans les rues, trouver un restaurant, etc… et en plus les prix y sont bien moins élevés !

La particularité de Kamari c’est sa plage. Tout comme à Perissa, le sable est noir. Il s’agit de petites roches volcaniques. Les couleurs sont vraiment uniques. Et si comme moi vous n’êtes pas des adeptes de baignade, vous pourrez profiter des transats mis à disposition par les restaurants (après une consommation chez eux). De son côté, mon copain a pu profiter de la mer et de ses 25 degrés.

Pour se rendre à Kamari vous pouvez prendre le bus, pour 1,60€/ personne.

Hors Covid, de nombreuses activités nautiques sont proposées, des bouées, du jet-ski, du bateau voire des excursions vers d’autres plages de l’île. Vous l’aurez donc compris, Kamari est une activité à faire. Vous ne le regretterez pas !

Restaurants à tester :

Angelato (Kamari)

Petit restaurant parfait pour un brunch. Une carte très complète et abordable. Vue mer est sublime. Et pour 10€ de repas vous pourrez profiter des transats du restaurant directement sur la plage.

Dolphins (Kamari)

Restaurant très simple, une carte classique, mais ils font un excellent café latté – j’étais trop heureuse – Ils proposent aussi d’excellents brunchs à partager.

 

3. Excursion jusqu’à Néa Kaméni :

À Fira, de nombreuses agences proposent des excursions, plus ou moins, équivalentes, dont la visite du volcan Néa Kaméni. Néa Kaméni est un petit ilot qui se trouve en face de Santorin. Il est visible de Fira comme d’Oia. Il s’agit du dernier volcan actif de l’ile. Sa dernière éruption remonte à 1950.

D’ailleurs, je ne sais pas si vous le savez, mais Santorin est aussi une île volcanique à l’origine.

L’excursion a débuté au vieux port de Fira pour une durée totale de 3 heures. À 11h, nous avons pris un bateau pendant 10/ 15 minutes, afin de rejoindre Néa Kaméni. Je me rappelle avoir été surprise par la couleur de l’île, totalement noire.

De là, nous sommes partis pour une trentaine de minutes de randonnée, pour arriver en haut du volcan. Comptez 1h30 sur l’île. Ça laisse un peu de temps pour prendre quelques photos.

Ensuite direction les sources chaudes de Palaia Kaméni, derrière l’île. Le temps passe très vite sur le bateau ! N’hésitez surtout pas à demander plus d’informations aux guides, en général il parle quelques mots de français. Sinon en anglais.

Cette excursion occupe une bonne moitié de la journée, sans prendre en compte les temps de transport. Pour seulement 20€/ personne cette sortie était super intéressante. À faire !

(Nous avons choisi Dakoutros Travel à Fira)

4. Lever et coucher de soleil :

Je ne peux pas terminer cet article sans vous encourager à admirer le lever et le coucher du soleil à Santorin. C’est juste magique. L’un comme l’autre m’ont laissé un souvenir intarissable. J’ai beau avoir vu des levers/couchers de soleil ailleurs dans le monde, celui de Santorin reste unique. Pour vous dire, j’ai des timelapse des deux, pour pouvoir m’en souvenir à vie !

Évidemment, pour ce qui est du coucher de soleil, je vous conseille à 100% d’aller à Oia. Vous allez avoir énormément de monde, mais le cadre est parfait. L’idéal serait d’avoir une table de restaurant vue mer pour être sur de ne rien rater. Sinon, directement sur la plage d’Oia ou encore depuis les ruines du château, vous serez bien entouré.

Pour le lever du soleil, j’ai deux options, pour les motivés ! Premièrement à Oia, en vous trouvant un joli spot, vous pourrez admirer le soleil se lever sur la ville, voir les bâtiments blancs s’éclairer au fur et à mesure. Pour ma part, j’ai attendu devant l’hotel Aspaki et la vue était dingue.

Ensuite, si vous séjournez à Kamari, rendez-vous n’importe où sur la plage pour observer le soleil sortir tout droit de la mer. Le spectacle est impressionnant. Une boule de feu qui sort de l’horizon.

 

• • •

 

Petit aparté pour la fin.

J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de croiser des photographes à Oia, avec (la plupart du temps) des couples qui rejouent leur demande en mariage. Parfois aussi ces nanas que l’on voit sur Instagram dans des robes immenses, qu’elles font « voler ». Pour l’un et l’autre, les photos sont souvent réalisées sans l’accord des habitants de Santorin. Les photographes rentrent dans des propriétés privées, habitées ou non, dérangeant les locaux qui y vivent. Tout ça pour proposer des shootings photos insolites.

Juste pour vous donner une idée, plus de 80% des locaux ont quitté l’île à cause du tourisme de masse, toujours plus intrusif…

Et pour l’anecdote, nous nous sommes levés très tôt un matin pour admirer le lever de soleil, nous avons pu observer un couple de touristes anglais refaire leur demande en mariage. Au début ils étaient dans des zones autorisées, puis au bout d’un moment le photographe les a emmenés dans une propriété privée, pour accéder au toit d’une église. Tout ça pour n’avoir que la mer en fond et l’église typique de Santorin à leur droite.

Non seulement ils sont montés sur le toit d’une église, ce qui est interdit, mais ils sont rentrés chez une dame, qu’ils ont réveillés (à 6h du matin)… Je vous invite vivement à réfléchir avant de réserver ce genre d’activité. Pensez aux personnes autour plutôt qu’aux likes sur les réseaux. Il est possible de faire de très belles photos sans avoir à s’introduire chez les gens.

 

Bref. Cet article est bien plus long que je ne l’aurais imaginé. J’avais beaucoup de choses à vous partager.

J’espère en tout cas qu’il aura plu. À bientôt,

xx, Koeffie ♡

0

You may also like

Leave a Reply